Pourquoi y-a-t-il autant d’intérêt dans le sujet des délais de paiement ?

Pourquoi y-a-t-il autant d’intérêt dans le sujet des délais de paiement ?

Parce qu’ils impactent la santé financière d’une entreprise mais surtout parce que la France est devenue experte dans les petits retards générant aujourd’hui un crédit inter-entreprises de 635Mds € !!! (source FIGEC). Des fonds bloqués qui entraînent des dépôts de bilan ; qui freinent l’embauche et l’investissement… L’un des obstacles à cette situation ? Le délai de paiement n’est toujours pas un sujet général en France.

Les solutions mises en place

  • Les pénalités de retard auquel s’est ajoutée l’indemnité forfaitaire pour sanctionner le retard
  • La dématérialisation
  • Le contrôle des délais de paiement fournisseurs dans les grandes entreprises
  • La nominations des mauvais payeurs
 Ces solutions ont une bonne influence, mais partiellement que sur les grandes entreprises qui ne souhaitent pas se retrouver dans la liste des nominés. Cependant il existe une loi qui impose des sanctions financières en cas de retard. Or qui les applique et SURTOUT qui les paye ? Personne ou un % minimum.

Sur ce sujet, j’observe à chaque fois que je rencontre une TPE, que les intérêts de retard ne sont pas toujours mentionnées dans les CGV et encore moins sur les factures, et quand elles y sont, elles se basent sur le taux légal au lieu du taux de la BCE qui est bien plus dissuasif. Pourquoi ? Ils ne savaient pas que cette possibilité existe.

 Mon constat : un manque d’information et de formation des dirigeants de TPE.